1882 – 1956

Mikhail Mikhailovitch Tetyaev

Fils de Mikhail Aleksandrovitch Tetyaev et de Sophia Alekseyevna (?).

Il a eu deux épouses : Pelagie Markovna et Ekaterina Vsevolodovna.
Il a eu trois enfants : Alexei, Alexander et Tatiana.

Noble.
Célèbre géologue.

MIKHAIL MIKAILOVITCH TETYAEV - portrait.

Quelques dates

1882 – naissance le 11 (23) septembre à Novgorod.

1894 – déménagement à Vitebsk où il finira le lycée.

1900 – il entre à l’Université de Saint-Pétersbourg à la faculté de physique et de mathématiques d’où il sera renvoyé pour des raisons politiques.

1903 – il part à l’étranger pour faire les études.

env. 1907 – mariage avec Pelaghia Markovna.

1911 – diplôme d’ingénieur des mines au département technique de l’université de Liège en Belgique (à l’école des mines de la faculté de mécanique).

1912 – diplôme d’ingénieur géologue, l’université de Liège. Retour en Russie. Début de son travail en tant que géologue.

1912 – naissance de son fils Aleksey.

1920 – il commence son activité de l’enseignant.

1922 – naissance de son fils Aleksandre.

1922 – second mariage avec Ekaterina Vsevolodna Bochkareva.

1925 – naissance de sa fille Tatiana

1934 – publication de son livre révolutionnaire « Les fondements de la géotectonique ». C’était le premier manuel sur la géotectonique.

1937 – un des organisateurs de la XVIIe session du Congrès international de géologie à Moscou.

1942 – décès d’Aleksey

1948 – il reçoit l’Ordre de Lénine

1949 – arrêté, puis envoyé au camp de travaux forcés GOULAG à Krasnoyarsk (« l’affaire Krasnoyarsk »).

env. 1950 – son fils Aleksandre est envoyé au camp de travaux forcés GOULAG à Kolyma

avril 1954 – il retrouve la liberté. Il retrouve son poste de doyen à l’Ecole de Mines.

1956 – décès le 11 octobre à Leningrad (Saint Petersbourg).

Son engagement politique​

En tant qu’étudiant ses idéaux étaient clairement exprimés par ses participations aux manifestations s’opposant à la politique du tsar. Il en était puni sevèrement à deux reprises.

En février 1901, pour sa participation au mouvement révolutionnaire des étudiants sur le verdict de la réunion spéciale au ministère de l’Education Nationale, il a été renvoyé de l’Université de Saint-Pétersbourg où il était entré en 1900 au département de la faculté de physique et de mathématiques.

Il est condamné à faire le service militaire. À l’automne il est revenu, mais en 1903, il a été expulsé à nouveau, cette fois-ci sans le droit de retour.

On retrouve encore les traces de son opposition dans les archives de l’“Okhrana”, la police secrète de la Russie Impériale à Paris qui datent de son séjour à Liège. En effet, on peut y trouver quelques courriers interceptés.

Il était opposé au régime du tsar, mais ce n’est pas pour autant qu’il adhérait à la politique de l’Union Soviétique. Il n’était même pas le membre du parti communiste – ce qui est d’ailleurs une preuve d’une énorme courage.
Il a suivi les cours à l’Université du Marksisme et Leninisme, probablement pour les besoins du système.

Vie professionnelle

Géologue soviétique et spécialiste de la tectonique, docteur en sciences géologiques et minéralogiques, professeur à l’Ecole des Mines de Leningrad. Mikhail M. Tetyaev est l’un des fondateurs de l’école tectonique russe.
Nous avons trouvé beaucoup d’informations sur ce personnage célèbre concernant sa vie professionnelle. Sa vie personnelle garde des secrets.

1900 – 1912

Le temps des études

iI entre en 1900 à l’Université de Saint-Pétersbourg au département de la faculté de physique et de mathématiques qu’il ne finira pas pour des raisons politiques – il en est expulsé à deux reprises.

Il part en France en 1903 pour étudier. Nous avons les traces de ses études en Belgique, où il a obtenu un diplôme avec mention d’ingénieur des mines (1911) à la Faculté Technique à l’Ecole des mines de l’Université de Liège.

Diplômé ingénieur géologue le 17 juillet 1912. Son mémoire s’intitulait : « Les grandes lignes de la géologie et de la tectonique des terrains primaires de la Russie d’Europe ». Là, il a soutenu sa thèse sur les formations paléozoïques de la Russie européenne et a reçu le titre académique de géologue (1912). Dans sa thèse il prédit la possibilité de trouver un nouveau bassin de charbon près de la ville de Lviv – il a été découvert 35 ans plus tard !
Le temps de sa spécialisation sur la question de la tectonique de la croûte terrestre, il était élève des géologues célèbres comme Paul Fourmarier, membre de L’Académie Royale de Belgique, et M. Loest.

1912 – 1939

Comité Géologique et les recherches sur le terrain

Dans les années 1912-36, il travaillait au Geolkom (Comité géologique) – TsNIGRI sur les postes différentes. Dans le période 1926-1928 – un secrétaire scientifique, puis entre 1932-1934 – directeur adjoint de l’Institut central scientifique et technique. En 1934 il publie son livre révolutionnaire ” Les fondements de la géotectonique”.

L’un des organisateurs de la XVIIe session du Congrès international de géologie (Moscou, 1937).

Pendant ce période il conduit les recherches dans le terrain : Pribaïkal 1913-15, dans le bassin de charbon d’Irkutsk (1920-25), Transbaïkal (1926-30), Orient (1931-32) et Caucase (1934).

Source pour les manuscrits : ARAN.
Témoignage

1927. Des souvenirs de Vladimir Panteleimonovich Kazarinov, géologue de Irkutsk

Ses pensées m’ont enthousiasmées…

L’été, mes parents allaient à la datcha. De l’autre côté de l’Angara, dans une forêt de pins sur la rivière Kaya, se trouvait le village de Medvedevka. Nous y avons loué une chambre plusieurs fois. Nous vivions là avec ma mère.
Parfois, le dimanche, mon père venait. Lors d’une de ses visites, nous avons rendu visite au professeur M. M. Tetyaev, qui rentrait chez lui à Leningrad. Mon père était alors président de la Société hydrométéorologique national de l’Union Soviétique et a rencontré Mikhail Mikhailovich, soit pour son rapport, soit pour l’exécution de certains travaux. Je me souviens que Tetyaev a dit que la rivière Angara allait dans l’autre sens et se jetait dans le Baïkal. Il l’a deviné par la forme des îles et des cailloux, par la structure de la vallée. Tout cela excitait et impressionnait mon esprit enfantin.
Ses pensées m’ont enthousiasmé plus d’une fois par la suite, tout au long de mon long voyage géologique.

Source : “Сибирские Огни” 03-2022, p 182

Pendant la guerre

Le 8 janvier 1942 il a reçu l’ordre de l’évacuation vers l’Oural du Sud. Il a travaillé là-bas, puis à Cheremkhov (Sibérie Est), d’où, avec le LGI, il est revenu à Leningrad.

A titre d’anecdote ci-contre une carte postale adressée à son collègue de l’Institut, Kapkov. Voici le contexte.
L’Institut des Mines de Leningrad a reçu l’Ordre de Lénine pour le mérite dans la guerre patriotique en 1944.
I. N. Kapkov, dans ses souvenirs, raconte d’avoir envoyé trois lettres de félicitations du front, entre autres une au doyen, Mikhail Mikhaïlovitch Tetyaev. Celui-là a répondu sur un carton rose de la taille d’une carte postale, de Cheremkhovo :

Au nom de la faculté et en mon nom personnel, je te remercie sincèrement pour tes félicitations. Je te souhaite du succès dans ton merveilleux combat, la santé et un prompt retour à l’institut. 15.07.44. Tetiaev

1945 – 1949

Les années 40 et, plus tard, 50 ce sont les années où Mikhail Mikhailovitch Tetyaev est très combattu, lui et sa théorie.  C’est normal : sa nouvelle vision de la tectonique met en question tous ceux qui représentent et prônent l’ancienne. Et c’est souvent la raison d’être de ces géologues, souvent académiciens.

Il n’est donc pas le membre de l’Académie des Sciences, même pas membre-correspondant. En 1943, il est proposé comme membre dans le département de géologie et de géographie, mais n’est pas élu pour autant en septembre 1943.

En novembre 1948, ses théories tectoniques ont été critiquées lors de la session élargie de l’Institut des sciences géologiques de l’Académie des sciences de l’URSS, où il n’était pas lui-même présent. Il y avait aussi les personnes, pas nombreuses, le défendant, comme Viktor Arsenievich Nikolaev et Yuri Apollonovich Zhemtchuzhnikov.

Malgré tout il reçoit en novembre 1948 la plus haute distinction en terme de médaille : l’Ordre de Lénine.

Extraits

1948. Session du Conseil scientifique de l’Institut des sciences géologiques de l’Académie des sciences de l’URSS

Il devrait être au premier rang des scientifiques soviétiques

Si quelqu’un a accusé V. Belousov et M. Tetyaev, il l’a fait en vain. De grands mérites peuvent être trouvés dans l’activité de M.M. Tetyaev. C’est un géologue – penseur, créateur du unique cours sur la géotectonique dans notre pays, il devrait être au premier rang des scientifiques soviétiques, et il est seulement nécessaire de constater avec un certain regret le triste fait (…) que cela ne s’est pas produit jusqu’à présent et que certaines forces invisibles empêchent la promotion de Tetyaev aux hauts rangs appropriés.

Viktor Arsenievich Nikolaev (p 136)

Source : Stenogramme de la Session, Moscou, 15-22 novembre, 7 décembre 1948. On parle beaucoup de MM Tetyaev et de sa théorie dans le chapitre “Tectonique”.
Enfant terrible de la géologie

Qu’en est-il de M.M.Tetyaev, dont on continue à parler comme d’une sorte d’enfant terrible de la géologie.(…) Il doit s’agir d’un grand théoricien brillant, un penseur géologique, qui est grand à la fois dans ses réalisations et dans ses erreurs. La question est de savoir où se trouve ce géologue. Est-il au VSEGEI (ndlr. Institut Soviétique de Recherche Géologique) ; est-il peut-être à la tête du département géotectonique ou de l’institut géotectonique là-bas ? Non. Il a été en quelque sorte poussé hors de VSEGEI. Alors, peut-être figure-t-il parmi nos brillants académiciens ou au moins comme membre correspondant ? Non. Au contraire, si je devais m’adresser à chacun d’entre vous et vous demander : pensez-vous que M.M. Tetjayev sera un membre correspondant ou un académicien ? Vous me répondiez : il ne sera jamais l’un ou l’autre.

Donc, la question est : qu’est-ce que c’est ? S’agit-il d’une compétition ou d’une compétition sociale ? Une telle position d’un grand chercheur en Union soviétique est-elle digne de l’Académie des sciences ?

De la part de la grande masse des géologues, j’insiste et je propose que l’état-major général de la science – l’Académie des sciences, en particulier notre Institut – prenne toutes les mesures pour sortir un aussi grand géologue que le professeur M.M. Tetjaev de l’isolement artificiel, (…)

Yuri Apollonovich Zhemtchuzhnikov (p 121)

Source : Stenogramme de la Session, Moscou, 15-22 novembre, 7 décembre 1948. On parle beaucoup de MM Tetyaev et de sa théorie dans le chapitre “Tectonique”.

65ème anniversaire,
35 ans de son activité professionnelle et scientifique,
25 ans de son activité pédagogique.

1947, le 29 novembre

C’est à cette occasion que Mikhail Mikhailovitch Tetyaev a reçu l’Ordre de Lenine.

L’étudiant Vichenskiy, le confrère de l’Institut de Mines de Leningrad T. Zapokritskiy, prof. Jemtchoujnikov de l’Académie des Sciences, le bureau du cercle géologique, le collectif de géologues de Tadjik, un certain B. V. qui écrit un vers, un autre vers créé par un anonyme et des télégrammes des élèves – tous ces témoignages de reconnaissance forme une gazette affichée sur les murs de l’Institut.

 1949 – 1954

Camp de travaux forcés à Krasnoïarsk

Arrêté à Leningrad en juin 1949, envoyé à camp de travail forcé à Krasnoyarsk (« l’affaire Krasnoyarsk »). Condamné par la CCA sous le Ministère de la Sécurité de l’État de l’URSS le 28 octobre 1950 à l’emprisonnement dans l’ITL pour 25 ans.
Dans le camp, il a travaillé dans le département de géologie du Bureau technique spécial (OTB-1 Krasnoyarsk), était le géologue en chef du Yeniseystroy qui faisait partie de la structure du Goulag. Puis il a travaillé à l’usine de minerai du même département. Dans le camp était avec le professeur de l’Institut minier de Moscou Kreiter, académicien de l’Académie des sciences de la RSS du Kazakhstan, docteur en sciences géologiques et minéralogiques Rusakov, Bulynnikov – professeur de Tomsk…

Des travaux sur le Sayan oriental, écrits à cette époque, ont été partiellement publiés à titre posthume.

Après la mort de Staline, il est libéré et réhabilité le 31 mars 1954.
La la date de la libération doit correspondre à celle de la réhabilitation, largement diffusée cette dernière. Cela laisse à réfléchir encore sur le régime soviétique et la considération de l’être humain. Sans parler des excuses, dédommagement, condamnation des vrais coupables, etc. Rien de tel.

Nous consacrons une page séparée (cf. dans “Histoire”) à cette tragique partie de sa vie.

Témoignage

1949. L’ECOLE DES MINES. LE DERNIER JOUR, LE JOUR DE L’ARRESTATION.

COURAGE ET DIGNITÉ

Dans les lettres à la rédaction de la revue TIETTA n ° 4/2015 (34), p. 95, I. S. Krasotkin se souvient l’histoire racontée par E.A. Kudashev, professeur à l’Ecole des Mines (LGI) de Leningrad dans les années 1970.

En 1949, le prof. M.M. Tetyaev a donné une conférence à la LGI. Soudain, les portes d’auditorium s’ouvrirent et les policiers en civil entrèrent et lui demandèrent de les accompagner. Mais lui, qui attendait manifestement une telle tournure des événements, a déclaré calmement et fort: «Je donne une conférence. Je demande aux étrangers de quitter auditorium !
Les policiers ont été pris de court et sont partis. La sonnette a retentit, les étudiants restaient assis en silence sur leurs sièges. M.M. Tetyaev est sorti dans le couloir et a dit: « Et maintenant je suis à votre service. » Et il a quitté la LGI pour cinq ans.

1954 – 1956

De retour à Leningrad en 1954, il est redevenu doyen de la faculté de géologie de l’Ecole des Mines de Leningrad.

Il décède en 1956 de cancer des poumons.
Témoignage

Alexey Alexeyevich Sokolov, élève de Mikhail Tetyaev

Le seul élève qui ne s’est pas détourné de son professeur

J’ai eu l’honneur de rencontrer Alexey Alexeyevich Sokolov après mon retour du Kazakhstan. Il est né à Vologda dans une famille nombreuse d’un ouvrier soviétique responsable. Les quatre frères Sokolov ont pris part à la Grande Guerre patriotique, et Alexey était volontaire et est parti au front dès juin 1941.

Il prend part aux combats acharnés du front de Volkhov, est gravement blessé et démobilisé en 1943. De retour chez lui, il entre à l’Institut des mines de Leningrad. Étudiant les problèmes de géologie générale et dynamique, il est devenu l’un des étudiants préférés de Mikhail Tetyaev – un éminent géologue et tectoniste russe, professeur de l’Institut des mines. Mikhail Mikhailovich était l’un des fondateurs des idées de déplacement horizontal de blocs de roche (appelés “charmes”). Ses idées ont anticipé plus tard, dans les années 60-70 du vingtième siècle, les recherches des géologues nationaux et surtout étrangers dans cette direction. Cependant, dans les années d’avant-guerre, ses opinions n’étaient soutenues que par quelques-uns, et la définition de “perturbateur de la tranquillité géologique” s’applique à lui. Dans les années 30 du siècle dernier, Mikhail Tetyaev a publié un livre intitulé ” Fondamentaux de la géotectonique “.

Le succès d’Alexey Sokolov dans les sciences a prédéterminé sa voie en tant que géologue-scientifique. Cependant, en 1949, Mikhail Mikhailovich a été arrêté de manière inattendue et condamné à 25 ans de prison dans les camps de travail Tetyaev… Le “crime” du scientifique russe était d’être né noble et d’avoir cherché des minéraux en Sibérie pendant la guerre civile, lorsque Koltchak y régnait… Alexey Sokolov était le seul parmi les nombreux, y compris à l’époque vénérables, étudiants de Tetyaev qui ne s’est pas détourné de son professeur et a soutenu moralement sa femme et sa fille. Malgré une offre de rester dans le département, Alexey est parti en Sibérie orientale après avoir obtenu son diplôme (peut-être dans l’espoir de rencontrer son professeur, qui purgeait une peine de prison à Krasnoyarsk, à “Yeniseystroi”).
En 1954, Mikhail Tetyaev est libéré avant terme, réhabilité et reprend ses fonctions de doyen de la faculté de géologie et d’exploration de l’Institut des mines. Alexey Sokolov l’a vu mais n’a pas accepté la proposition de revenir à l’Institut en tant que professeur. Il a ensuite travaillé avec succès dans des organisations géologiques en Sibérie, a défendu et enseigné à Novosibirsk. En 1994, il est venu à Vologda.

Au cours de nos longues conversations, Alexey Alekseevich s’est révélé être un homme d’une profonde substance intérieure, doté d’un mode de pensée philosophique, ce qui est généralement caractéristique des représentants de la profession géologique. Il avait sa propre vision, généralement originale, du rôle de la science géologique, de la guerre à laquelle il avait participé et de l’histoire de notre pays.

Nous avons organisé les lectures géologiques de Tetyaev à Vologda. Y ont participé des experts en géologie de la région de Vologda, ainsi que de Moscou, Saint-Pétersbourg, Arkhangelsk, Kirov, Syktyvkar et Yaroslavl.

Une personne talentueuse est douée pour tout : pendant ses vacances à Vologda, Alexey s’est intéressé à la peinture et les participants aux lectures ont eu l’occasion de voir des expositions de ses œuvres, dont un portrait de son professeur.

Auteur : Valery Chernyshov, “spécialiste exceptionnel de l’exploration en URSS”, président de la commission “Paléogéographie” de la branche de Vologda de la Société géographique russe.
Source “Из цикла историй Валерия Чернышова о геологах-вологжанах, участниках ВОВ.”

Activité pédagogique

1920 – 1949 et 1954 – 1956

Depuis 1920 Mikhail Mikailovitch Tetyaev commence son activité pédagogique. D’abord à l’Institut de Géophysique de Leningrad en qualité de responsable du département de géomorphologie.

En 1922 à l’Université de Leningrad il donne le premier cours de géotectonique. C’est une première au niveau nationale. Il est auteur du premier manuel “Les fondements de la géotectonique”.

Ce cours en 1930 sera transmis à l’Institut des Mines de Leningrad (LGI) où M M Tetyaev sera professeur du département de la géologie générale et dynamique.

En 1936 il devient responsable de ce département et doyen de la faculté de géologie. Il garde ce poste jusqu’au jour de son arrestation en 1949. Il va le retrouver à sa libération en 1954, malheureusement pour peu de temps et comme disaient les témoins, il n’était plus le même.

Souvenir

B. Raïkov raconte

Excursion à la rivière Tosna

En grimpant sur une berge surélevée près de l’embouchure de la rivière Sablinka, les participants peuvent avoir une vue d’ensemble du cours inférieur de la rivière. Devant les yeux s’étend une large vallée, descendant progressivement vers le nord, où la Tosna s’enfuit avec ses longs méandres. A dix verstes de là, elle se jette dans la Neva. La vallée de la Tosna s’élargit énormément ici. Il ne s’agit plus d’un couloir aux parois abruptes, mais d’une large (jusqu’à un verst) vallée plate, à travers laquelle la rivière s’écoule en décrivant une boucle. Selon M.M.Tetyaev, cette zone est un exemple classique de vallée à développement latéral, où la rivière serpente à droite et à gauche en raison de l’imperméabilité du matériau qui constitue le lit de la rivière ici, c’est-à-dire l’argile bleue. La zone située au-dessus du pont, où la rivière se fraye un chemin à travers le grès perméable, formant une vallée étroite et profonde semblable à un couloir, offre une image totalement différente. C’est ainsi que les matériaux que la rivière doit traiter affectent le caractère entier du paysage.

Le calcaire à orthocératite qui se trouve au-dessus de la couche lenticulaire est recouvert de dépôts grossiers, qui se distinguent facilement des roches anciennes par l’absence de foliation et l’abondance de petits cailloux roulés. Tetyaev y voit des dépôts glaciaires, emportés par les eaux courantes, qui avaient recouvert cette zone. Son épaisseur dans cette zone est insignifiante, environ 2 mètres.

Auteur : B. Raïkov, “Excursions géologiques dans les environs de Petrograd”. 1923.
Source

Sa théorie, ses œuvres.

L’œuvre la plus importante, révolutionnaire, c’est « Les fondements de la géotectonique » (1934) qui est un premier manuel de cette science et en même temps la base de la nouvelle école de la tectonique. À partir de ce moment, la géotectonique reçoit le statut d’une direction scientifique indépendante.
Mikail M. Tetyaev apparaît comme «perturbateur de la tranquillité géologique» : aucune opinion n’a été publiée pendant cinq ans sur ce livre.

 
Sa théorie

Il était premier à mettre en causse l’idée-fondement de la géologie, notamment celle d’immobilisme, de la stagnation.

Les travaux principaux de Tetiaev traitent des problèmes théoriques de la tectonique.

Il a proposé la classification des mouvements tectoniques, dans lequel il a distingué la forme oscillante de la tectogenèse, la forme magmatique, la forme pliée et la micro-oscillation. Il considérait que les mouvements dirigés verticalement jouaient un rôle prépondérant dans la tectogenèse et il associait ces mouvements aux phénomènes supposés de la contraction et de l’expansion de la matière terrestre. Il pensait que les mouvements oscillatoires verticaux étaient capables de produire toutes les formes connues de pliage. Il a développé des idées sur les conditions de formation des couches et a proposé un schéma original du processus géosynclinal.

Il a réalisé des études dans la région de Baïkal, en Transbaïkalie et dans d’autres régions, rejetant le concept «ancienne couronne d’Asie» de E. Zusse – V.A. Obruchev et il plaida pour un âge calédonien plus jeune. Pour d’autres régions, il a soutenu un âge alpin pour leurs structures géologiques et a adhéré à l’hypothèse du développement des nappes de chevauchement.

En 1933, Tetiaev a préparé l’une des premières cartes tectoniques de l’URSS en divisant le pays en régions basées sur l’identification d’âge de zones pliées à croissance variable.

Célèbre “fauteur de troubles géologiques” : pendant cinq ans, pas une seule critique de son livre révolutionnaire « Fondements de la géotectonique » (1934) n’a été publiée.

Les idées tectoniques géomorphologiques de M. M. Tetyaev ont dominé la tectonique mondiale pendant le XX siècle et sont toujours d’actualité.

Il a identifié la géotectonique comme une science indépendante, discipline sur les structures de la terre, sur les lois de leur développement et a créé une théorie des mouvements tectoniques basée sur la relation entre le manteau en développement à l’intérieur de la Terre et sa partie supérieure – la croûte terrestre.

En 2014, 80 ans après l’édition des « Fondements de la géotectonique » V. I. Svitnev consacre un texte à cet ouvrage et à son auteur (ci-dessous).

Pour le côté professionnel, nous nous sommes servis essentiellement des informations trouvées sur le site consacré à l’histoire de la géologie, sur wikipedia en russe. et encyclopedia en anglais
Citation
L’hypothèse de Tetyaev

“La Terre se compose de deux parties opposées – la “matière cosmique” interne, qui possède une énergie de mouvement, et la “coquille inerte”, qui a été formée à partir de la matière cosmique, qui a perdu son énergie de mouvement à la suite du refroidissement”.
“Le mouvement de la matière cosmique dans son développement, écrit Tetyaev, s’exprime dans le rapport de deux tendances opposées – répulsion et attraction. Au moment de la prédominance de l’attraction et de l’épaississement de la substance à l’intérieur de la Terre, vient l’époque de la prédominance des mouvements oscillatoires vers le bas de la croûte terrestre. Par la suite, la substance cosmique est dominée par la répulsion sur l’attraction, qui s’exprime dans la coquille inerte par des mouvements oscillatoires vers le haut”.

 
Ses publications

1911 
Tetiaeff M. A propos d’une conche d’antracite dans le Coblencien. Liege, 1911. 3 p. (An. Soc. géol. Belgique; T. 38).

1912
Тетяев М.М. Les grandes lignes de la geologie et de la tectonique des terrains primaires de la Russie d’Europe // An. Soc. géol. Belgique. 1912. T. 39. P. 143-234.
Tetiaeff M. Sur une roche particuliere du H2 du bassin de Liege // Ibid.

1915
Тетяев М.М. К истории Прибайкалья // Геол. вестник. 1915. Т. 1. № 5. С. 308-313.
Тетяев М.М. О терминологии явлений дислокаций в земной коре // Там же. № 6. С. 341-346.
Тетяев М.М. Озеро Байкал в его недавнем прошлом // Там же. № 2. С. 76-79.
Тетяев М.М. Послеюрский шарриаж в Южном Прибайкалье // Там же. № 6. С. 394-395.
Тетяев М.М. Северо-Западное Прибайкалье. Бассейн р. Тыи: работы 1913 г.. Пг.: тип. М.М. Стасюлевича, 1915. [4], 59, [11] с. : ил. (Тр. Геол. ком. Нов. сер.; Вып. 108).

1916
Тетяев М.М. Геологические исследования в пределах планшетов VI-8, VI-9, VII-8, VII-9 Иркутской области // Изв. Геол. ком. 1916. Т. 35. № 1. С. 182-186.
Тетяев М.М. К вопросу о переуглублении // Изв. РГО. 1916. Т. 52. Вып. 9. С. 717-720. URL
Тетяев М.М. К геологии Западного Прибайкалья: (Предвар. отчет о работах 1915 г.). Пг.: тип. М.М. Стасюлевича, 1916. [2] 56 с. : табл. : ил. : карт. (Материалы по общей и прикладной геологии; Вып. 2)
Тетяев М.М. К геологии Прибайкалья // Геол. вестник. 1916. Т. 2. № 5/6. С. 241-247.
Тетяев М.М. О разрывах вообще и о «сбросо-сдвигах» в частности // Там же. С. 276-279.
Тетяев М.М. Ответ А.Г. Ржонсницкому // Там же. № 1. С. 34-37.
Тетяев М.М. Ответ проф. П.П. Сущинскому // Поверхность и недра. 1916. Т. 1. № 8. С. 344.
Тетяев М.М. Отзыв об образцах графитовых сланцев из окрестностей с. Шилкинского Забайкальской области // Изв. Геол. ком. 1916. Т. 35. № 8. С. 402-403.
Тетяев М.М. Северо-западное Прибайкалье: Область сел. Горемыки: работы 1914 г. Пг.: тип. М.М. Стасюлевича, 1916. [4], 123, [16] с. : ил.: карт. (Тр. Геол. ком.; Вып. 126).

1917
Тетяев М.М. Геологическое строение и промышленное значение месторождения цветных камней и рудных минералов (висмут, вольфрамит) на Шерловой горе (Забайкальская обл.) // Изв. Геол. ком. 1917. Т. 36. № 8/10. С. 286-289.
Тетяев М.М. Месторождение молибденового блеска близ села Гутай на р. Чикой Забайкальской области // Там же. № 5/7. С. 245-248.
Тетяев М.М. Обследование оловянных и вольфрамовых месторождений Центрального Забайкалья (Онон-Борзинский район) // Там же. № 1. С. 239-248.
Свитальский Н.И., Эдельштейн Я.С., Тетяев М.М.. Отзыв о естественных горных богатствах Сибири между 50 и 53 параллелями и меридианами Минусинска и Иркутска // Там же. № 5/7. С. 215-219.

1918
Тетяев М.М. Вольфрамовые и оловянные месторождения Онон-Борзинского района Забайкальской области. Пг.: тип. М.М. Стасюлевича, 1918. 128 с. (Материалы по общей и прикладной геологии; Вып. 32).
Тетяев М.М. Изучение вольфрамовых и оловянных рудников в Забайкальской области // Изв. Геол. ком. 1918. Т. 37. № 1. С. 154-163.
Тетяев М.М. К вопросу о классификации вольфрамовых месторождений // Там же. № 7/8. С. 601-612.
Тетяев М.М. Ононское оловянное месторождение // Там же. № 2. С. 33-37.

1919
Тетяев М.М., Ржонсницкий А.Г. Геологические исследования в восточной части Петербургской губернии // Изв. Геол. ком. 1919. Т. 38. № 2. С. 199-208.

1920
Тетяев М.М., Ржонсницкий А.Г. Работы в пределах 41 и 26 листов десятиверстной геологической карты Европейской России (Балтийская область) // Изв. Геол. ком. 1920. Т. 39. № 2. С. 85-88.

1921
Тетяев М.М. К тектонике Восточной Сибири // Геол. вестник. 1921. Т. 4. № 1/6. С. 17-24.

1922
Тетяев М.М. Геологический очерк окрестностей ст. Саблино по р. Тосно и Саблино // Первый Всероссийский геологический съезд: [Петроград. 1-12 июня 1922 г.]: Путеводитель геол. экскурсий. Пг.: тип. РАН, 1922. С. 45-56.
Тетяев М.М., Потулова Н.В. Детальная геологическая съемка одноверстных планшетов I-59 и I-60 Петроградской губ., охватывающих район между рр. Тосно и Мгой // Изв. Геол. ком. 1922. Т. 41. № 10. С. 306-309.
Тетяев М.М. О концессиях на золото в Восточной Сибири // Там же. № 6/9. С. 176-177.
Тетяев М.М. План исследований Иркутского угленосного бассейна // Там же. С. 127-132.

1923
Тетяев М.М. Где и на чем стоит Петербург // Естественноисторические экскурсии в черте Петербурга. Пг.: Госиздат, 1923. 33 с.
Тетяев М.М. К вопросу о строении западного края Прибайкальского нагорья // Зап. ВМО. 1923. Ч. 51. Проток. С. 548-549.

1924
Тетяев М.М. О некоторых основных вопросах геологии Сибири // Бюлл. МОИП. Отд. геол. 1923/1924. Т. 2. №. 3. С. 155-179 : карт.
Тетяев М.М. Бассейн рр. Иркута и Китоя: (Предвар. отчет по исследованию Иркутского угленосного бассейна. Работы 1923 г.) // Изв. Геол. ком. 1924. Т. 43. № 6. С. 641-666 : карт.
Тетяев М.М. Бассейн р. Тыи // Зап. ВМО. 1924. Ч. 52. Проток. С. 493.
Тетяев М.М. Исследование Прибайкалья близ выхода р. Ангары // Там же. С. 552-553.
Тетяев М.М. К вопросу о строении западного края Прибайкальского нагорья // Там же. С. 493.
Тетяев М.М. Озеро Байкал в связи с изменением высоты его уровня // Там же. С. 553.
Тетяев М.М., Свитальский Н.И. Послеюрский шариаж в Южном Прибайкалье // Там же. С. 543-544.
Тетяев М.М. Систематическое исследование Иркутского угленосного бассейна // Изв. Геол. ком. 1924. Т. 43. № 2. С. 165-167.

1925
Тетяев М.М. Исследование Иркутского угленосного бассейна между рр. Китоем и Б. Белой и Китоем и Ангарой // Изв. Геол. ком. 1925. Т. 44. № 2. С. 202-203.
Тетяев М.М. Ленско-Байкальская область. Восточная часть // Химико-технический справочник: Т. 1. Ч. 2. Ископаемое сырье. Л., 1925. С. 287-294.
Тетяев М.М. Новый железорудный район в Сибири // Вестн. Геол. ком. 1925. № 1. С. 32-33.
Тетяев М.М. Разведки на золото на дне озера Байкал // Изв. Геол. ком. 1925. Т. 44. № 2. С. 199.
Tetiaeff M. Sur le géologie et la tectonique de la la Sibérie orientale // Congrès géologique international. XIII Session. Belgique. 1922: Comptes rendu. Vol. 2. Liege: Imp. H. Vaillant-Carmanne, 1925. P. 1151-1153.

1926
Тетяев М.М. Геологическое изучение железорудного месторождения Сосновый Байц на р. Оноте // Изв. Геол. ком. 1926. Т. 45. № 4. С. 370.
Тетяев М.М. Изучение юго-западной окраины Иркутского угленосного бассейна // Там же. С. 373-374.
Тетяев М.М. К вопросу о районировании Сибири // Поверхность и недра. 1926. Т. 4. № 1 (17). С. 7-13.
Тетяев М.М. К тектонике Украины // Изв. Укр. отд. Геол. ком. 1926. Вып. 9. С. 99-102.
Тетяев М.М. Метаморфизм горных пород Прибайкалья // Зап. ВМО. 1926. Ч. 54. № 2. Журн. засед.. С. 387.
Тетяев М.М. Отчет об исследованиях между юго-западной окраиной Иркутского угленосного бассейна, а также Иркутском и Байкалом в 1925 г. // Изв. Геол. ком. 1926. Т. 45. № 4. С. 373-374.
Тетяев М.М. Типы русских вольфрамовых руд и их взаимоотношение. Л.: Геол. ком., 1926. 19 с. (Материалы по общей и прикладной геологии; Вып. 34).

1927
Тетяев М.М. Висмут и вольфрамит на Шерловой горе // Зап. ВМО. 1927. Ч. № 1. Журн. засед. С. 224-225.
Тетяев М.М. Задачи и методы работы государственного геологического учреждения // Поверхность и недра. 1927. Т. IV. № 3(19). С. 4-8.
Тетяев М.М. К геологии и тектонике Забайкалья // Вестн. Геол. ком. 1927. Т. 2. № 8/9. С. 1-5.
Тетяев М.М. Новые данные по геологии Забайкалья // Там же. № 1. С. 8-10.
Тетяев М.М. Отчет о деятельности Геологического Комитета в в 1925/26 бюдж. году: [Доклад учен. секретаря Геол. комитета на открытом годовом заседании науч. совета: 30 янв. 1927 г.] // Изв. Геол. Ком. 1927. Т. 46. № 1. С. 11-43 : ил.
Тетяев М.М. Явления шариажа в Восточном Саяне: (с 1 картой – 1:16 800 000) // Вестн. Геол. ком. 1927. Т. 2. № 10. С. 3-8 : карт.

1928
Тетяев М.М. К геологии Селенгинской части Хамар-Дабана // Вестн. Геол. ком. 1928. Т. 3. № 7. С. 5-10
Тетяев М.М. К разрезу кембрия в Западном Прибайкалье и в Восточном Саяне // Там же. № 3. С. 7-14.
Тетяев М.М. О шариажах Восточной Сибири // Геол. вестник. 1928. Т. 6. № 4/6. С. 49-51.
Тетяев М.М. Покровная тектоника Восточной Сибири и ее следствия // Вестн. Геол. ком. 1928. Т.3. № 2. С. 6-14 : карт.
Тетяев М.М. Угольные месторождения Забайкалья в новом освещении // Там же. № 8. С. 13-20.
Тетяев М.М. Краткий отчет о деятельности Геологического Комитета в 1926/27 бюдж. году // Изв. Геол. Ком. 1928. Т. 47. № 2. С. 87-131 : ил.

1929
Тетяев М.М. К геологии Букачинского месторождения каменного угля в Забайкалье // Изв. Геол. Ком. 1929. Т. 48. № 2. С. 264-272 : ил. : карт.
Тетяев М.М. К строению южной части Восточной Сибири // Вестн. Геол. ком. 1929. Т. 7. № 1/3. С. 81-86.
Тетяев М.М. Краткий отчет о деятельности Геологического Комитета в 1927/28 г. // Изв. Геол. ком. 1929. Т. 48. № 2. С. 119-150.
Тетяев М.М. Работы по составлению геологической карты Центрального и Восточного Забайкалья (район между реками Ононом и Аргунью) // Отчет о состоянии и деятельности Геологического комитета за 1926/27 г. Л.: Геол. ком., 1929. С. 105-106.

1930
Тетяев М.М. Задачи геологического изучения территории БМ АССР // Жизнь Бурятии. 1930. № 4. С. 63-67.
Тетяев М.М., Пресняков Е.А. К введению новых методов работы // Вестн. Геол. ком. Т. 5. № 1. 1930. С. 4-5.
Тетяев М.М. К геологии окрестностей Питателевского источника на р. Селенге // Материалы по геологии и полезным ископаемым Восточной Сибири. № 2. Иркутск: Изд. Вост-Сиб. район. геол.-развед. треста, 1930. С. 5-9.
Тетяев М.М. К строению южной части Восточной Сибири // Геол. вестник. 1930. Т. 7. № 1/3. С. 81-86.
Тетяев М.М. О послеюрских гранитах в Селенгинской Даурии и о некоторых геологических наблюдениях и выводах // Изв. ГГРУ. 1930. Т. 49. № 9. С. 1137-1138.
Тетяев М.М. Общее геологическое изучение окрестностей Аршанского источника у подножья Тункинских Альп. Геологическая съемка в Карымско-Агинском районе Читинского округа // Материалы по геологии и полезным ископаемым Восточной Сибири. № 1. Иркутск: Изд. Вост-Сиб. район. геол.-развед. треста, 1930. С. 1930. 36-37.

 1931
Тетяев М.М. Новые данные о распространении морского триаса в Забайкалье // Изв. ГГРУ. 1931. Т. 50. №. 20. С. 309-313.
Тетяев М.М. По поводу геологии окрестностей г. Нерчинска // Изв. ВГРО. 1931. Т. 50. № 100. С. 1555-1559.
Руднев В.Н., Тетяев М.М., Бассейн рек Куенги и Оловы в Забайкалье. Л.: ВГРО, 1932. 34 с. : ил.; карт. (Тр. ВГРО; Вып. 224).

1932
Белоусов В.В., Малявкин А.А., Максимов Б.А., Тетяев М.М. Геологическая съемка в Верхнеудинском районе Забайкалья в 1930 г. Л.: ВГРО, 1932. 69 с. : карт. (Тр. ВГРО; Вып. 167). .
Тетяев М.М. Дальне-Восточный край и его геологические возможности // За индустриализацию Советского Востока. 1932. № 4. С. 8-15.
Тетяев М.М. Пояс альпийской складчатости на востоке СССР // Первый Восточносибирский краевой научно-исследовательский съезд: Из трудов съезда. Геол. секция. Вып. 1. М.; Иркутск: ОГИЗ, 1932. С. 23-35.
Тетяев М.М. Проблемы геологического изучения Восточной Сибири // Труды 1 Всесоюзной конференции по размещению производительных сил СССР: Т. 16. Ангаро-Енисейская проблема. Иркутск: Сов. Азия. 1932. С. 98-105.
Тетяев М.М. Современное состояние наших знаний по геологии Восточной Сибири и задачи геологического изучения ее территории // Первый Восточносибирский краевой научно-исследовательский съезд: Из трудов съезда. Геол. секция. Вып. 1. М.; Иркутск: ОГИЗ, 1932. С. 5-22.
Елистратов В.В., Тетяев М.М. [Ред.] Первый Восточносибирский краевой научно-исследовательский съезд: Из трудов съезда. Геол. секция. Вып. 1 / Под общ. ред. В.В. Елистратова, М.М. Тетяева. М.; Иркутск: ОГИЗ, 1932. 201, [1] с.

1933
Тетяев М.М. Принципы геотектонического районирования территории СССР // Пробл. сов. геологии. 1933. Т. 1. № 1. С. 9-34.

1934
Тетяев М.М. Геологическое строение БМ АССР // Материалы 1 конференции по изучению производительных сил БМ АССР. Вып. 1. 1934. С. 8-10.
Тетяев М.М. К геологии Дальнего Востока // Доклады в ЦНИГРИ. Л.: ОНТИ, Горгеонефтеиздат, 1934. С. 20-33.
Тетяев М.М. Контуры проблемы ДВК как геологического целого // Геологические проблемы Союза. М.; Л: ЦНИГРИ, 1934. 18 с. : карт.
Тетяев М.М. Основы геотектоники Л.; М.: ОНТИ, 1934. 287 с.; 2-е изд.: Утв. ВКВШ при СНК СССО в качестве учеб. пособия для геол.-развед. вузов и фак-тов. М.; Л.: Госгеолитиздат, 1941. 356 с.; Рец. В.А. Обручев // Изв. АН СССР. Сер. геол. 1943. № 3. С. 107-127.
Тетяев М.М. Формы геотектогенеза в их историческом развитии // Пробл. сов. геологии. 1934. Т. 1. № 1. С. 12-35; № 2. С. 89-120.
Тетяев М.М. Южная окраина Иркутского угленосного бассейна. Л.: ЦНИГРИ, 1934. 74 с. : карт. (Тр. ЦНИГРИ; Вып. 2).

1935
Тетяев М.М. К вопросу о тектонике Северного Кавказа // Пробл. сов. геологии. 1935. Т. 5. № 10. С. 901-921.
Тетяев М.М. К тектонике Арктики // Геология и полезные ископаемые Севера СССР. Т. 1. Л.: Изд-во Главсевморпути, 1935. С. 169-176.
Тетяев М.М. О месте явлений оруденения в общем ходе развития структуры Земли // Природные богатства Северо-Кавказского края. М., Пятигорск. 1935. С. 233-245: ил.; То же // Пробл. сов. геологии. 1935. Т. 5. № 5. С. 444-459.
Тетяев М.М. Проблема Ангаро-Енисея и ее геологическое содержание. Л.; М.: ОНТИ, Гл. ред. геол.-развед. и геодез. лит., 1935. 23 с. : карт.
Тетяев М.М. Проблемы геологии в СССР // Трукды 1 Всесоюзной науч.-исслед. геол.-развед. конференции. 1935. С. 7-16.

1936
Тетяев М.М. Геология в СССР // Материалы ЦНИГРИ. Общ. сер. Сб. 1. 1936. С. 5-11.
Тетяев М.М. Геотектонические методы в геологических исследованиях и задачи кабинета геотектоники в ЦНИГРИ // Материалы 1 Всесоюз. науч.-исслед. геол.-развед. конференции. 1936. С. 46-55.
Тетяев М.М. О геотектоническом районировании складчатых областей // Пробл. сов. геологии. 1936. Т. 6. № 2. С. 99-116 ; № 3. С. 183-198.
Тетяев М.М., Жирмунский А.В., Герасимов А.П. и др. Геологическая карта СССР, изд. 1933 г. Масштаб 1:2 500 000 // Землеведение. 1936. Т. 38 Вып. 1. С. 135-139.

1937
Тетяев М.М. Геологический разрез по реке Ангаре между Иркутском и Байкалом. Геология района озера Байкал // Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937: Сибирская экскурсия. Восточная Сибирь. Л., М.: ОНТИ, Гл. ред. геол.-развед. и геодез. лит. 1937.
Тетяев М.М., Шейнманн Ю.М. От ст. Слюдянка до г. Улан-Удэ // Там же. С. 89-93.
Тетяев М.М. Геотектоника Советской Азии // Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937: Тез. докладов. М.; Л.: ОНТИ, Гл. ред. горно-топл. и геол.-развед. лит., 1937. С. 142-143.
Тетяев М.М. [Ред.] Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937: Сибирская экскурсия. Восточная Сибирь. Л.; М.: ОНТИ, Гл. ред. геол.-развед. и геодез. лит., 1937. 103 с. : ил : карт.
Тетяев М.М. [Ред.] Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937: Сибирская экскурсия. Западная Сибирь. Л.; М.: ОНТИ, Гл. ред. геол.-развед. и геодез. лит., 1937. 139 с. : ил. : карт.
Тетяев М.М. [Ред.] Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937: Сибирская экскурсия. Красноярский край. Л.; М.: ОНТИ, Гл. ред. геол.-развед. и геодез. лит., 1937. 135 с. : ил. : карт.
Тетяев М.М. [Ред.] Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937Сибирская экскурсия. Урал. Л.; М.: ОНТИ, Гл. ред. геол.-развед. и геодез. лит., 1937. 52 с. : ил. : карт.
Тетяев М.М. Значение работ А.П. Карпинского в области геотектоники // Зап. ВМО. 1937. Ч. 66. № 1. С. 17-21.
Тетяев М.М. К геологическому познанию Азиатского материка // За индустриализацию. 1937. № 164. С. 2.

1938
Тетяев М.М. Геотектоника СССР: Утв. ВКВШ при СНК СССР в качестве учебника для высших учеб. заведений. Л., М.: ГОНТИ, Гл. ред. горно-топл. и геол.-развед. лит., 1938. 299 с. : карт.; Рец. В.А. Обручев //

1939
Природа. 1939. № 4.; Ответ М.М. Тетяева. По поводу одной рецензии // Там же. 1940. № 2. С. 115-118; Ответ В.А. Обручева // Там же. С. 118-120.
Тетяев М.М. Геотектоника Советской Азии // Международный геологический конгресс. 17 сессия. СССР. 1937: Труды. Т. 1. М.: ГОНТИ, Ред. горно-топл. и геол.-развед. лит., 1939. С. 251-264.

1940
Тетяев М.М. О некоторых приемах критики // Сов. геология. 1940. № 1. С. 80-85.
Тетяев М.М. Тектоника рудных полей жильного типа: (К методике исследования) // Сов. геология. 1940. № 8. С. 3-23 : ил.; № 9. С. 3-31 : ил.
Тетяев М.М. К структуре северо-западной и северной окраины Донецкого бассейна // Фонды Ленингр. Горн. ин-та. 1940. 104 с. (Рукопись).

1941
Тетяев М.М. Современное состояние геотектоники и пути ее дальнейшего развития // Изв. АН СССР. Сер. геол. 1941. № 4/5. С. 3-26.
Тетяев М.М. Формы структуры южной части Ленинградской области в связи с ее вероятной нефтеносностью // Сов. геология. 1941. № 1. С. 39-42. URL: URL
Тетяев М.М. [Рец.] А.С. Моисеев. Введение в геотектонику // Природа. 1941. № 1. С. 115-116.

1942
Тетяев М.М. Тектоника Южного Урала и структура его каменноугольных месторождений // Фонды Главуглеразведки. НКУП. 1942. 364 с. (Рукопись).

1947
Тетяев М.М. Вопросы тектоники территории Ленинградской области // Тез. докладов на конф. по основным вопросам геологии Ленинградской обл. и Прибалтики. Л.: Изд-во ЛГУ, 1947. С. 25-26.
Тетяев М.М. Заключение о геологоразведочных работах треста Львовуглеразведки по выявлению и изучению Львовского каменноугольного бассейна // Фонды Углеразведки. Министерство геологии. 1947. 8 с. (Рукопись).
Тетяев М.М. Объяснительная записка к геологической карте СССР. Масштаб 1:1 000 000: Лист № 50. Госгеолиздат. 1947. 16 с.

1948
Тетяев М.М. Генезис складчатой структуры и пути его изучения // Изв. АН СССР, Сер. геол. 1948. № 6. С. 31-42.
Тетяев М.М. Несогласия напластования в структуре земной коры // Зап. ЛГУ. 1948. Т. 22. С. 3-17.
Тетяев М.М. Структура Урало-Эмбенской области и ее буроугольных месторождений // Там же. 1948. Т. 17/18I. С. 15-96.

1953
Тетяев М.М. Геология и структура района Ворошилово-Коксинского месторождения Красноярского края // Фонды Красноярского геологического управления. 1953. 180 с. (Рукопись).
Тетяев М.М. Стратиграфия докембрия, кембрия и нижнего силура Восточного Саяна // Там же. 1953. 140 с. (Рукопись).

1954
Тетяев М.М. Тектоника Восточного Саяна // Там же. 1954. 105 с. (Рукопись).

1956
Тетяев М.М. Структура земной коры и условия ее развития // Фонды Ленингр. Горн. ин-та. 1956. 474 с. (Рукопись).

1962
Тетяев М.М. Движение земной коры: Конспект лекций. Л. 1962. 95 с.

Publications sur M. M. Tetyaev

Белоусов В.В. Значение работ М.М. Тетяева в развитии геотектоники // Проблемы тектоники. М. 1961. С. 7-17.
Варенцов М.И. О «неудачных выражениях» и геотектонических заблуждениях проф. М.М. Тетяева // Изв. АН СССР. Сер. геол. 1941. № 4/5. С. 112-116.
Музылев С.А. Михаил Михайлович Тетяев. (1882-1956) // Выдающиеся ученые Геологического комитета. Л.: ВСЕГЕИ, 1984. С. 115-131.
Проблемы тектоники: [Сб. статей] / Под ред. В.В. Белоусова, Ю.М. Шейнманна. М.: Госгеолтехиздат, 1961. 245 с. (Сб., посвящ. памяти М.М. Тетяева).
Сократов Г.И. Михаил Михайлович Тетяев. (1882-1956) // Зап. Ленингр. Горн. ин-та. 1958. Т. 33. Вып. 2. Геология. С. 3-10: портр.
Сократов Г.И. Наша портретная галерея: Михаил Михайлович Тетяев // Горняцкая правда. 1982. 6 дек. С. 1.
Сокращенные прения по докладам М.М. Тетяева и Д.И. Выдрина // Изв. АН СССР. Сер. геол. 1941. № 4/5. С. 50-65.
Тетяев М.М: [Некролог] // Геол. журн. АН УРСР. 1956. Т. 16. Вып. 4. С. 88.
Тихомиров В.В., Софиано Т.А. Семьдесят пять лет со дня рождения М.М. Тетяева // Изв. АН СССР. Сер. геол. 1957. № 10. С. 102-103.
Составитель: И.Г. Малахова

“Le voyage de Michael Tetyaev au centre de la Terre”.

“Путешествие Михаила Тетяева к центру Земли”.

Sur le site de Форпост Северо-Запад, des nouvelles de Saint-Petersbourg, nous avons trouvé un très bel article de Наталья Таран, consacré à M. M. Tietiajew, géologue, condamné au GULAG.

Voici  le lien. (en russe)

“Histoires”  : Mickaïl Tetyaev (1882-1956)

“Истории: Михаил Тетяев (1882-1956)”

Le blogueur du site “Histoires” (“Истории”) raconte entre autres l’histoire de Mickail M. Tetyaev et de sa condamnation au GULAG.

Voir 0:09-1:24

Ci-dessous “Истории” (en russe, possibilité de traduire)

Vie personnelle

1882 – 1894

Novgorod

Il est né et passe son enfance à Novgorod. En fait, toutes les sources anciennes, concernant encore la mutation de son père, le lieu de son travail, et enfin le cv de Mikhail M. Tetyaev rédigé par lui-même, parlent de Novgorod comme lieu de sa naissance (aujourd’hui Vielikiy Novgorod).

Plusieurs sources de type encyclopédique, entre autres la Grande Encyclopédie Russe, parlent de Nijnyi Novgorod, mais au vu des documents originaux il s’agit de Novgorod. A notre époque il faut être prudent avec “copier-coller” pourtant sans ce procédé ce site ne pourrait pas exister.

1894 – 1912

En suivant la mutation de son père, il déménage en 1894 à Vitebsk où il est diplômé du gymnase (lycée).

Université de Saint-Pétersbourg 
Il entre en 1900 au département de la faculté de physique et de mathématiques. En février 1901, pour sa participation au mouvement révolutionnaire des étudiants sur le verdict de la réunion spéciale au ministère de l’Education nationale, il a été renvoyé de l’Université et condamné à faire le service militaire. À l’automne il est revenu, mais en 1903, il a été expulsé à nouveau, cette fois-ci sans le droit de retour.

Belgique, Liège
Il a étudié à l’Université de Liège. Son adresse privée :

284 Tetiaeff, Michel, élève-ingénieur, 11, rue du Parlement, à Liège.

Cette information provient aussi des « Annales de la Société Géologique de Belgique », tome 38ème, 1910-1911 ; il y figure parmi les membres effectifs sous le n° 284.
Il fait ses diplômes en 1911 et 1912.

Saint-Pétersbourg 

Nous situons vers 1907-08 le mariage avec Pélaghia Markovna, Française, selon certaines sources et jusqu’à preuve du contraire, qui a suivi Mikhail Tetyaev en Russie. Concernant ses origines, il y a peut-être une confusion avec la 2e femme de Mikhail M., Ekaterina, qui avait des origines françaises.

A Saint-Petersbourg, il habite dans l’immeuble familial avec sa femme et son père au 1, rue Barmieleyeva (annuaire 1909). Sa femme est mentionnée encore dans les annuaires de 1910 et 1911.

A la même époque il fait ses études, donc il séjourne, à Liège. Sa femme vit seule alors à St Petersbourg ou ils vivent ensemble à Liège ?

En 1912 naissance de son fils Aleksey. Le choix de ce prénom laisse supposer que la mère de Mikhail M. Tetyaev était Sophia Alekseyevna.

1913 – 1920

L’adresse de Mikhail M. change et devient V.O. 151.50 (annuaires de 1915-17). La famille de MM Tetyaev quitte ainsi la famille de son père.

1922 – 1939

En 1922 Mikail Mikhailovitch a son deuxième fils, Aleksandre. Clairement son prénom honore cette fois-ci le grand-père de Mikhail, Aleksandre.

Début des années 20, il aménage au 2, prospekt Maklina (aujourd’hui Angliskiy) où il va habiter jusqu’au 1939. Sa femme Pélaghia Markovna aussi et ce malgré le divorce, supposé avoir lieu en 1922. (annuaire 1924)

Son ex-femme Pélaghia Markovna habitait à la même adresse, elle avait le même numéro de tél. 191-80. Ce n’est que dans l’édition de l’annuaire de 1935 qu’il y a une séparation des adresses clairement indiquée : Mikhail habite dans l’appartement 39 alors que Pélaghia dans le 9 du même immeuble.

Mikhail M. s’est remarié en 1922 avec Ekaterina Vsievolodovna Bochkarevna. Habitaient-ils tous ensemble ?

En 1925 Mikhail Mikailovitch a une fille Tatiana, avec sa deuxième femme Ekaterina Vsevolodovna. source

2, prospekt Maklina (aujourd’hui Angliskiy)

Cet immeuble fait partie d’un ensemble de Palais du Grand Duc Alexei Alexandrovich. C’est une dépendance construite dans les années 1882-1887 par arch. Mesmakher, décorée de monogrammes du Grand Duc. (source)

1939 – 1956

Il déménage avec sa femme Ekaterina et sa fille Tatiana au 4-6 prospekt Maklina (Angliskiy). Il y vivera jusquà la fin de sa vie.

En tant que scientifique il a été évacué durant le siège de Leningrad grâce à quoi il a pu survivre. Mais son fils Aleksey est mort en 1941 ainsi que sa sœur Véra.

Il est condamné, avec des dizaines des géologues, aux travaux forcés en 1949.
Probablement suite à cet événement, son fils Aleksandre était envoyé au GOULAG à Kolyma.

Mikhail M. est libéré en 1954, mais brisé pour toujours.

Il décède deux ans plus tard.

Témoignage
1949-1954. Valentina Georgievna Perelomova. En repensant à cette époque

…le professeur Mikhail Tetyaev, docteur en sciences de Leningrad, un homme de grande beauté. Je me souviens toujours de lui avec plaisir et gratitude.

 

4, prospekt Maklina (aujourd’hui Angliskiy)

Avant la révolution, le bâtiment était occupé par l’ambassade des Etats-Unis. La mine d’informations et de photos se trouve sur le site touristique de la ville. Nous reprenons quelques-unes, datant d’avant la renovation en 2019. La renovation concernait, à notre connaissance, uniquement le côté extérieur.

Un manoir de deux étages d’A. K. Papmelya construit suivant le projet de l’architecte Victor Aleksandrovitch Shreter dans les années 1880-1881.
En 2001, la maison a été inscrite dans la « Liste des objets nouvellement identifiés ayant une valeur historique, scientifique, artistique ou culturelle »
Elle est aussi inscrite au Registre national des biens culturels des peuples de la Fédération de Russie en tant qu’objet du patrimoine culturel d’importance régionale.

1956, le 11 octobre
décès

Il est décédé du cancer des poumons.

Il est bien connu que les gens qui ont connu les interrogatoires, les tortures, les travaux forcés, l’exil, le Goulag, même s’ils réussissent à s’en sortir, ne vivent pas longtemps.

Reconnaissance

Dorsa Tetyaev sur la Lune

Dorsa Tetyaev sur la Lune

En 1979 International Astronomical Union (IAE) Working Group for Planetary System Nomenclature (WGPSN) donne un nom de Tetyaev à des dorsa.

Voici quelques données :
Latitude la plus au nord 22.42 °
Latitude la plus au sud 17.22 °
Longitude la plus à l’est 65.48 °
Longitude la plus à l’ouest 62.02 °
Diamètre 187.53 KM

Cône volcanique de Tetyaev sur le peninsule Kamtchatka

Cône volcanique de Tetyaev sur le peninsule Kamtchatka

Le groupe de volcans Dzenzur-Zhupanov comprend le volcan Zhupanovskaya, le volcan Dzenzur et 3 cônes : Lilas, Tetiaev et Yuryevsky. Le volcan Zhupanovskaya (Jupanovsky), actif, situé à l’est du complexe, a éclaté en 2015, ci-contre une photo.

source 1, source 2

Tetyaev Fracture Zone – Atlantique Sud

Tetyaev Fracture Zone 

Atlantique Sud

Nom proposé par l’Institut de recherche russe pour la géologie et les ressources minérales de l’océan mondial, en 1991.
Découverte par les navires de recherche russes « Pavel Bashmakov » et « Geolog Dmitriy Nalivkin ».
Année de découverte : 1988.
Nommé d’après M. M. Tetyaev (1882-1956), l’un des fondateurs de l’école tectonique russe.

Latitude 16° 37′ 1.8″ S (-16.61718029°)
Longitude 15° 44′ 19.3″ W (-15.73868371°)
Min. Lat 17° 10′ 0″ S (-17.1667°)
Min. Long 19° 30′ 0″ W (-19.5°)
Max. Lat 16° 0′ 0″ S (-16°)
Max. Long 12° 0′ 0″ W (-12°)

source

Tetyaev Ridge – Mer Noire

Tetyaev Ridge

Tetyaev Ridge ou Tetyaev High – Mer Noire.

Il s’agit d’une formation (zone) au fond de la Mer Noire, à l’est de la Crimée, où se trouve le pétrole. Elle est exploitée par la société Vanco au profit de l’Ukraine.

Médaille de Lénine

Médaille de Lénine

• La plus haute distinction et rare – l’Ordre de Lénine – décernée en novembre 1948.

• Deux autres ordres et diverses et nombreuses médailles.

Adjectif “Tetyaevskiy”

Adjectif « Tetyaevskiy »

Enfin et à titre d’une curiosité.

Il s’agit probablement d’une certaine interprétation (lecture) des données.

Témoignage

1937, ECOLE DES MINES. LE TEMPS DE LA PEUR.

TÉMOIGNAGE DE SON COURAGE

Avant son arrestation D.I. Mushketov était engagé dans la préparation du XVIIe Congrès géologique international, qui s’était tenu à Moscou durant l’été 1937, sans sa participation. D.I. Mushketov, V.Y. Cherkesov, N.V. Bobkov et G.N. Fredericks fut fusillés à Leningrad au même moment, en février 1938. P.I. Butov a été abattu à Orenburg en 1939. V.V. Black fut abattu en 1941 dans la prison d’Oryel avant l’entrée des nazis dans la ville. A.K. Boldyrev est mort tragiquement à Kolyma en 1946. (…)

L’atmosphère de peur et de suspicion a balayé l’Institut des Mines, ainsi que l’ensemble du pays. Mais tout de même, le processus éducatif s’est poursuivi, un travail scientifique intensif a été mené. L’un des enseignants disparu a été remplacé par l’autre. Bien que ce n’était généralement pas facile. Par exemple, après 1935, les organes du NKVD arrêtèrent le chef du département d’hydrogéologie, P.I. Butov, il s’est avéré qu’il n’y avait personne à mettre, parmi le personnel du département, à sa place. Ensuite, il a été décidé de fusionner le département d’hydrogéologie et l’ingénierie de géologie et le chef était celui de ce dernier, ingénieur N.V. Bobkov. Mais en 1937, Bobkov subit le sort de son prédécesseur. Il y avait une question que faire ensuite.

Doyen de la Faculté de géologie M. M. Tetyaev a proposé à cet endroit le professeur associé N.I. Tolstikhina. Mais son père, l’ancien général Ataman et cosaque, a été exécuté en 1922. Et même s’il était dit que «le fils n’était pas responsable du père», dans la vie, tout se passait à l’inverse. Et Nestor Ivanovich n’aurait pas dû attirer l’attention. Mais c’était une question sur l’existence du département, il a fait preuve de courage et a accepté la proposition de Tetyaev.
Malgré le nettoyage, l’Institut des mines continuait…

Du livre de I. V. Arkhanghelskiy « Notes du diplômé de l’Institut Minier »

N.B. C’était aussi courageux de la part de M. M. Tetyaev de proposer quelqu’un hautement suspect.

Témoignage

1949-1954 “affaire Krasnoyarsk”

Goulag – la condamnation et la rehabilitation

Décoré de l’Ordre de Lénine en novembre 1948 et arrêté en juin 1949. Condamné à l’emprisonnement dans des camps de travail pendant 25 ans. Pendant son séjour au camp, il a travaillé comme géologue et a été géologue en chef de l’Eniseystroi.
Il a été emprisonné dans le cadre de l'”affaire des géologues”, également appelée “affaire Krasnoyarsk”. Seulement, contrairement au cas des médecins, dont tous les journaux et la radio ont rapporté les “crimes”, le cas de “sabotage” en géologie était strictement confidentiel. Il n’y a pas eu de reportages à ce sujet dans la presse ou à la radio. Tout a commencé en mars 1949. Les géologues ont été accusés de “saper l’industrie d’État”, de “dissimuler de riches gisements”, de “sabotage”. Ces accusations sauvages, fabriquées sur la base de fausses dénonciations de plusieurs employés d’organisations géologiques et de correspondants de journaux, ont servi de base aux répressions contre des centaines de géologues, du ministre de la géologie I.I. Malyshev aux géologues ordinaires. Le “cas des géologues” a été signalé à la direction du parti par le ministre de la sécurité de l’époque, M. Abakumov. Il s’est vanté du nombre de géologues “saboteurs” que ses agences avaient mis derrière les barreaux. Même Staline n’a pas pu le supporter et a dit : “Abakumov, ne soyez pas trop pressé d’arrêter les géologues, sinon il n’y aura personne pour explorer le sous-sol”. Au final, tous les géologues ont été réhabilités. Mais cela ne s’est produit qu’après la mort de Staline. Et pas mal de géologues ont été réhabilités à titre posthume.
M.M.Tetyaev a été réhabilité le 31 mars 1954. Le professeur Tetyaev, autrefois brillant, est revenu quatre ans plus tard dans son institution de départ, brisé, fatigué de souffrir, privé de son ancienne personnalité imposante. Il a été réintégré à son poste de doyen, est redevenu chef du département, mais ce n’était pas la même personne. Il est décédé peu après (1956).

Auteur : Igor Vsevolodovich Arkhangelsky. Source.
Témoignage

«LES FONDEMENTS DE LA GÉOTECTONIQUE» ET LES CONFÉRENCES DE M. M. TETYAEV

UN OUVRAGE NOVATEUR ET LE SCIENTIFIQUE LÉGENDAIRE

En 1934, M. M. Tetyaev a écrit un ouvrage novateur intitulé «Les fondements de la géotectonique», qui n’était pas compris par les contemporains. La deuxième édition a été publiée en 1941, avant la guerre, mais le livre est devenu non seulement une rareté bibliographique, mais a complètement disparu après l’arrestation de l’auteur en 1949. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travailla dans le sud de l’Oural, puis à Cheremkhovo, d’où il revint à Léningrad avec l’Institut minier. Il a été arrêté en 1949 dans l’ »affaire Krasnoyarsk » et condamné à des camps de travaux forcés pendant 25 ans. Dans le camp, il travaillait comme géologue, était le géologue en chef de Yeniseiskstroy OTB-1, spécialisé dans la géologie des gisements d’uranium. Travaux sur le Sayan oriental, écrits à cette époque, était partiellement publiés à titre posthume. Réhabilité en 1954, il devient le doyen de la faculté d’exploration géologique à l’Institut des mines de Leningrad.

À l’Institut des Mines, l’une des plus grandes autorités mondiales en matière de géologie, il a commencé à donner des conférences pour les géologues à Leningrad. Ces conférences qui attirent, sans exagération, un public nombreux et croissant, sont devenues un événement non seulement dans la vie professionnelle de nombreux géologues mais également pour la ville. Ils se tenaient une fois par semaine et devaient à chaque fois changer de lieu pour que la salle puisse accueillir tout le monde.
Tout a commencé dans l’auditoire numéro 100 – la grande salle où des conférences sur le marxisme étaient données pour 150 à 200 personnes. Mais la conférence suivante était déjà transférée dans une autre salle, le nombre d’auditeurs ayant presque doublé. Mais ici aussi, ceux qui souhaitaient écouter étaient assis sur les chaises apportées dans les allées. L’afflux d’auditeurs a été largement dicté par le désir de regarder le scientifique légendaire.

De l’article « Le rôle des stations éducatives et scientifiques dans l’éducation géographique » de G. A. Isachenko et T. V. Nikolaeva (1999, Université de Saint-Pétersbourg) et du livre « Champs et histoire » de E. Ehrlich (2006, Saint-Pétersbourg, Éd. Ecole polytechnique). Source
Anecdote

La science sur les causes de la formation des montagnes

Un demi-millier d’opinions

Cette anecdote est couramment racontée lors des conférences d’introduction à la section de la géologie dans laquelle les causes de la formation des montagnes sont révélées.
Un groupe de personnes respectables discutait d’une pièce de théâtre qui avait été imprimée dans un livre épais. Le livre a été commenté par toutes les personnes présentes, la réunion a donc été houleuse. Le principal inconvénient de la pièce était qu’elle comptait trop d’acteurs. La réunion s’est terminée brusquement : une femme de ménage est venue et a emporté le gros livre, qui s’est avéré être un annuaire téléphonique. Le fait est que la discussion se déroulait dans l’une des chambres d’un asile de fous.
Le plus grand scientifique de la tectonique, le professeur M.M. Tetiaev, a qualifié la section des sciences sur les causes de la formation des montagnes de maison de fous. Une telle caractéristique est due à l’abondance des opinions de cette science.

© Alexey Zlygostev. “NPLit.Ru: Библиотека научно-популярной литературы”  Source
Remerciement particulier au Departement de l’Histoire de la Géologie à l’Institut de Géologie de l’Académie des Sciences de Russie de nous avoir rendu accessibles les photos et les documents, ainsi que de nous avoir permis de les publier.
les documents
les photos